Développement durable

Fumer pue, tue et…pollue !

Fumer est aussi un fléau écologique

Si on connait l’impact de la cigarette sur la santé humaine, on passe souvent à côté du désastre qu’elle produit pour la planète. Avec plus de 2500 composants chimiques dont des dérivés plastiques, les mégots sont une menace pour nos océans. Jetés par milliards dans la nature, cela en fait la source de pollution la plus importante des territoires littoraux. A ce jour, il n’existe pas de filtres biodégradables. Sa décomposition en particules fines est un fléau pour la faune marine (70% des oiseaux marins et 30% des tortues directement contaminés). Quand on sait qu’une seule cigarette peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau et que la législation est plutôt permissive, il y a de quoi flipper !!

Les villes contribuent aussi malheureusement et bien malgré elles à ce phénomène car la plupart des mégots finissent dans les égouts et donc dans les cours d’eau. Même si de plus en plus de collectivités prennent le sujet au sérieux, le coût de traitement de cette pollution quasi-invisible est exorbitant.

En vacances, la concentration de monde sur les espaces publics, au delà du problème de la gestion des flux, pose celui de la gestion de ses déchets, au rang desquels les mégots prennent une place de choix.

Des initiatives commencent à voir le jour sous l’impulsion généralement des collectivités, « aidées » par des entreprises spécialisées. Ainsi, dans un article de la MONA du mois de mai, on y apprend que le territoire de Bisca-Grands Lacs dans les Landes a lancé l’opération Zéro Mégot avec des solutions proposées par la société EcoMégot. L’objectif est de faire changer les comportements. Les premiers résultats sont encourageants : 3,1 kg de mégots collectés en 6 mois soit 12000 unités qui ne finiront pas dans la nature. Pour 2019, ce sont une vingtaine de collecteurs qui seront installés avec le soutien de nombreux partenaires comme les commerçants, les gestionnaires d’autoroutes…

À Royan, la plage du Pigeonnier est estampillée « Plage sans Tabac ». L’interdiction de fumer s’étend du 1er juillet au 31 août. L’opération, menée en partenariat avec la Ligue contre le cancer, est une première sur le littoral de Charente-Maritime.

Autre initiative, autre procédé : la société bretonne MéGo propose un service de tri et de recyclage des filtres usagés, solution unique en France. C’est une solution BtoB qui permet de mettre en place un dispositif de collecte dynamique des mégots auprès des entreprises et des collectivités. La matière recyclée des mégots se transforme en mobilier urbain.

On le voit ici ou là, les choses avancent et les consciences avec. S’il n’est pas -encore- question d’interdire de fumer comme c’est par exemple le cas sur les 24 plus belles plages de Thaïlande il s’agit de tout mettre en oeuvre d’inciter à ne pas jeter ses mégots n’importe où. C’est une question de survie !!